Chronique ottomane – les Turcs en Europe?

Je reprends rapidement le fil de mon périple de 10.000 kms qui m’a ramené des Émirats Arabes Unis en France.

Après avoir assez été époustouflés par la grandeur perse, nous avons traversé la frontière turque au pied du Mont Ararat. Terre anciennement arménienne, avant que ses habitants n’en soient chassés en 1915 (environ 1,5 millions de morts, autant de déportés). Nous sommes très dubitatifs en entrant sur les terres de l’ancien empire ottoman, aspirant à l’entrée en Europe.

IMG_1536

Les paysages sont toujours aussi magnifiques, mais l’intégration des populations aux standards de vie occidentaux me semble plus problématique.

Pour revenir à des considérations plus politiques:

1. Les Turcs sont des barbares

La majorité de leur savoir-faire a été acquise par pillage. Toutes les mosquées sont construites sur le modèle de Sainte-Sophie. Les maigres mosaïques qui restent en sont le joyau véritable.

English: The Virgin and Child ()mosaic, in the...

La mosaïque de la Vierge à l’Enfant, dans l’apside de l’ancienne basilique Sainte-Sophie. (Photo credit: Wikipedia)

Les plus belles répliques de Sainte-Sophie ont été construites par un janissaire, esclave qui a été enlevé à ses parents au cours d’un pillage ou d’un acte de piraterie. La seule invention locale est le minaret en forme de missile intercontinental.

L’empereur ottoman se promenait dans un palais dont la garde était assurée par des eunuques d’origine soudanaise, la gestion assurée par des eunuques géorgiens, et le harem était constitué de jeunes esclaves razziées.

Leur talent de colonisateur s’est exprimé sur la côté Nord-africaine, où Alger s’est transformé en repère de pirates pendant des siècles. Les villages provençaux, corses, siciliens s’en souviennent encore. Leur gestion de Jérusalem a entraîné les Croisades, alors que la ville était sous domination musulmane depuis un bout de temps, sans poser de problèmes majeurs.

Enfin, le Turc a une certaine expérience en nettoyage ethnique. Les Arméniens exterminés, les Grecs harcelés puis expulsés. L’église Saint-Paul à Tarse a par exemple été réquisitionnée par le Ministère de la Culture. Nous n’avons vu aucun lieu de culte chrétien actif en Turquie.

Évidemment, la comparaison avec l’Iran dont nous venions est dure.

2. Les Turcs ne sont pas nos alliés

On me ressortira l’alliance entre François 1er et Soliman le Magnifique. Cette alliance était accessoirement assortie d’une clause qui garantissait la protection de tous les Chrétiens d’Orient (qui faisait elle-même écho à une promesse faite par les Rois de France lors des Croisades). Un tour en Cappadoce montre que les Chrétiens avaient l’habitude de se cacher. A nouveau, quelques chefs d’œuvre qui ne datent pas de l’empire…

IMG_1814 (Small)

Les quelques discussions politiques avec les Turcs nous ramènent toujours aux mêmes rengaines. C’est l’Occident qui est la cause de tous les malheurs du pays, les États-Unis sont à la solde d’Israël qui veut maintenir la Turquie sous-développée, trop peureux qu’ils sont que la Turquie redevienne le grand empire puissant et craint qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être… Quand on leur demande pourquoi la Turquie cherche à rentrer dans l’Europe, pourquoi les bases militaires américaines, pourquoi la Syrie, silence radio.

Si quelques illuminés pensent que l’entrée de la Turquie dans l’Europe fera évoluer le pays, je leur conseillerai d’aller se promener au fin fond des régions kurdes. On est loin du compte.

3. Les touristes occidentaux sont des pourceaux

L’arrivée dans l’ancienne Constantinople est un choc. Le Bosphore est d’une rare beauté. L’ensemble majestueusement pollué par des danois qui pèlent, des filles aux shorts trop courts et aux cuisses trop gélatineuses. En plus du respect pour les mœurs du pays que l’on visite, ces touristes pourraient simplement éviter de souiller la Beauté, la décence et la contemplation. Replonger au cœur des circuits touristiques nous fait à nouveau regretter le calme et la sérénité de notre visite en Iran (seule la Corée du Nord doit avoir moins de touristes).

Bref, peu de considération pour ce pays qui, sur la foi de son histoire et de sa culture, n’offre peu de choses de plus que la force, le courage et la fierté.

Publicités


Catégories :International

3 réponses

  1. N’avait on pas dit pour venir en aide aux ottomans menacés par les russes que ce dernier était l’homme malade de l’Europe, cela nous coûté la guerre de Crimée, il nous reste la charge de la brigade légère mais ces mêmes européens oubliaient que les janissaires étaient des esclaves, les ottomans pratiquaient le système du devchirmé (« cueillette » en turc),

    Les kurdes furent le bras armé des ottomans lors du massacre des arméniens.

    Toujours de très belles photographies

    • Bref, des gens peu recommandables! La vue de Sainte-Sophie encadrée de ses 4 minarets me désole plus que tout, et je me prends à refaire l’histoire.
      D’ailleurs, les rares alliances européennes, comme la bataille de Lepante, ne furent-elles pas toujours contre les Turcs?

      • Alliance dont était absent le royaume de France.pourtant fille aînée de l’Eglise. Certes, les français se rachetèrent en soutenant militairement les habitants de Candie,en envoyant 6000 hommes de troupe et trentaine de navires, cette conquête coûta fort cher aux ottomans prés de 135.000 morts dans leur rang dont 25.000 janissaires..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :