Les Antifas™ sont plus victimes de l’analphabétisme que du capital

Petite illustration de la purée mentale qui tient lieu de pensée à nos amis antifas™.

VictimesSur un mur jouxtant une récente manifestation d’antifas, cette sibylline déclaration « Solidarité internationale pour TOUT.E.S les victimes du capital ».

Je ne ferai pas de commentaire sur cette mode sinistre qui consiste à modifier l’orthographe du pluriel, comme par exemple « les salarié.e.s » au lieu de « les salariés ». Mode que les antifas ont voulu appliquer à « les victimes ».

Pourtant, n’en déplaise à Najat Vallaud-Belkacem, et à notre amie Sandrine « Madame le Président » Mazetier, une victime est un nom féminin, quel que soit le sexe de la dite victime. On peut essayer de jouer avec l’orthographe du pluriel quand celui-ci prend la forme du masculin, ça perd de son intérêt quand il est au féminin. Bref, les antifas sont plus victimes de l’analphabétisme que du capital

Exploiteurs BengladeshAutre exemple : « C&A exploiteur au Bangladesh ». Moi aussi j’ai hésité entre le A et le E pour Bangladesh, donc je ne leur en veux pas. Je peux aussi comprendre le fond, qui ferait de toutes ces multinationales des esclavagistes modernes.

Mais à part José Bové, qui dans les mouvances Antifas et altermondialistes s’est inquiété du sort des mères porteuses? Ces gars-là vont finalement plus loin que Pierre Bergé: « Louer son ventre pour faire un enfant, d’accord, mais louer ses bras pour travailler à l’usine, pas question ».

Les Antifas ont des limites éthiques que seul l’antifa comprend…

Publicités


Catégories :Brèves

Tags:, , , ,

5 réponses

  1. Principe de base: demander de réfléchir à un antifa, c’est comme confier la France à François Hollande. Inutile, dangereux.
    Et puis les fautes d’ortogaf des antifas, c’est dans le concept même de la chose. La preuve ultime est qu’il n’ont toujours pas réussi à se mettre d’accord sur la façon d’écrire Facho.

    Bref, antifas? Ah, ah, ah!!

  2. Vous ne comprenez pas, et c’est bien normal puisque vous êtes un odieux réactionnaire. Les antifas cherchent à s’ extraire de la norme, nécessairement oppressive et bourgeoise, préférant une conception révolutionnaire et créative qui émancipe l’homme qui est une femme comme les autres.

    • la norme est oppressive, bourgeoise ET sexiste, faudrait p’têt voir à pas l’oublier!

      • Oups ! Toutes mes excuses pour ce coupable oubli qui me vaudra très certainement un stage longue durée dans un camp de rééducation dans le Larzac si nos « amis » l’emportent.

        • Le camps de rééducation c’est juste si ils se gardent une petite gène. Habituellement les révolutionnaires ça préfère massacrer quelques 650000 français qui ne partage par leur notion de liberté d’opinion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :