Catholicisme, FN, vivre-ensemble…

cotignac 2014

Jeu d’ombre inattendu lors du pèlerinage

Trois jours de pèlerinage à Cotignac, plus de 1000 pères de famille, sac au dos, marchant dans l’aride garrigue varoise, pour aller déposer au pied de Saint Joseph nos soucis de famille, santé, travail, etc…

Trois jours absolument parfaits jusqu’au dernier repas du dimanche, où mon voisin, philosophe et théologien, se demande la bouche en cœur comment on peut être catholique et voter FN. Le message m’est assez nettement destiné, puisqu’il me regarde avec cet air bravache du résistant de salon, le menton légèrement relevé, l’œil finement plissé me contemplant de toute sa superbe.

La controverse d’Avignon

Je lui ai soumis un petit cas pratique, que l’on nommera la controverse d’Avignon, à laquelle il n’a pas pu apporter de réponse. Imaginons donc que vous êtes responsable de la ville d’Avignon en ce mois de janvier de l’an de Grâce 1348. La Peste Noire s’est déclarée à Marseille deux mois plus tôt, et les premiers réfugiés arrivent aux portes de la ville. Parmi eux, l’immense majorité n’est pas infectée, et ils forment une longue colonne d’hommes, de femmes et d’enfants hagards, affamés et glacés par la forte bise. D’autres, plus sûrement, sont déjà porteurs de l’infâme maladie.

Que faites-vous? N »écoutant que votre grande vertu chrétienne, vous ouvrez les portes largement, et partagez la souffrance de ces damnés de la terre? Ou vous décidez froidement de les contenir hors les murs et assistez à leur lente agonie?

Pour ma part, le choix est simple. Si l’on considère que tout pouvoir vient de Dieu (Jean 19, 10 : “Tu n’aurais sur moi aucun pouvoir s’il ne t’avait été donné d’en haut!”), mon devoir d’état en tant que bourgmestre est de protéger mes brebis à moi, les Avignonnais. Laisser entrer les Marseillais serait à coup sûr condamner à mort mes brebis. Oui, il doit être difficile de voir les réfugiés mourir et cela torturerait ma conscience jusqu’à ma mort. Je ne deviendrais pas un saint, mais je penserais avoir accompli mon devoir. [note 1]

 

La controverse des temps modernes

Les grands esprits auront évidemment compris le parallèle avec l’immigration légale et l’exode permanent qui s’échoue chaque jour sur les rives de Lampedusa. D’autant plus que la Peste Noire, apportée par les marchands, s’était développée selon un étrange chemin (selon l’article Wikipédia sur la peste noire: « C’est après avoir ravagé L’Égypte, le Maghreb et l’Espagne qu’elle se répand finalement en Europe »).

Il peut être raisonnable de considérer que:

1. La population française étant passée de 39 millions en 1947 à 66 millions aujourd’hui (+27 millions en 2 générations, soit autant qu’entre les Gallo-Romains et la 1ère Guerre Mondiale), la société française est devenue multi-culturelle

2. Les sociétés multi-culturelles sont violentes et dégénèrent en guerre civile (sauf sous régime dictatorial à la Sadam Hussein, qui dégénère quand même en guerre civile à cause de la dictature avant de tourner au nettoyage ethnique ou religieux juste après la chute du régime)

3. Les premiers symptômes inquiétants sont déjà là; et si l’on nous demande sans cesse de développer un « vivre-ensemble », c’est bien que nous n’y arrivons pas [note 2]. Or, sans peuple, sans dèmos (δῆμος), pas de démocratie. [Note 3]

4. L’immigration massive en France risque de finir en guerre civile, qui est un mal pire que la Peste Noire.

5. Aucun parti, si ce n’est le FN, ne compte y changer quelque chose.

Donc, dans un esprit chrétien de vouloir préserver ses brebis et d’éviter au pays la guerre civile, je ne vois pas d’objection à ce que des chrétiens votent FN.

 

La réponse du philosophe

« pétainiste, OAS, croisé, antéchrist… ». [Note 4]

Le truc con, dans toute cette histoire, c’est que je n’ai pas (encore) voté FN.

 

 


Note 1: la Cité des Papes a ouvert ses portes, la Peste s’y est répandue en février 1348. Milan avait décidé de fermer ses portes et de couper ses échanges, ses habitants ont tous survécu… Les béarnais avaient fait de même.

Note 2: une fois de plus, le gouvernement veut nous imposer un remède à un mal qu’il a lui même créé; que je sache, nous arrivions tant bien que mal à « vivre-ensemble » avant que l’on ne décide d’ouvrir les vannes de l’immigration de peuplement, sans que jamais le peuple ne soit consulté

Note 3: je suis assez fier de δῆμος, alors que je ne parle pas un traître mot de grec. Mais ça fait article universitaire pondu par un normalien…

Note 4: comme quoi le réflexe de l’insulte comme argumentaire se retrouve aussi bien à droite qu’à gauche, chez les chrétiens que chez les athées, etc.

Publicités


Catégories :Europe, Immigration

Tags:, , , , , ,

8 réponses

  1. Pas de démocratie non plus sans Κράτος…
    (je n’ai fait que mat’ sup : maternelle supérieure, mais déjà là j’ai souffert du manque d’autorité assumée…)
    Moins y’a de kratos, plus y’a de pestes, c’est vrai partout

  2. bonsoir françois!

    oui, hélas, l’église ne nous donne guère d’armes pour nous aider à lutter contre cette invasion qui ne dit pas son nom, contre ce mouvement ultra-destructeur : le nomadisme
    De fait , l’église et sa doctrine ont été faite bien avant le pétrole
    Jamais l’humanité n’avait subi pareil niveau de nomadisme
    C’était inconcevable.

    N’ayez aucune vergogne à voter FN: ce parti devient républicain donc inutile

    cordialement

  3. merci pour les argumentaires. Ils me seront certainement utiles.
    J’ai pour ma part déjà , et fréquemment, voté FN…

  4. 1°) Comment peut-on passer de (genre) Bayrou au BI en trois secondes sans passer par la case FN ?

    En considérant la démographie. N’importe quel paysan béarnais, bien informé des chiffres à la sortie de la messe, comprendrait que son troupeau va être bouffé s’il ne fait rien …

    2°) Comment peut-on concilier un ethnicisme light et le christianisme ?

    Le commandement « Allez, enseignez toutes les nations, et baptisez les au nom, etc. » ne veut pas dire : « restez le cul sur votre chaise et liquidez toutes les nations, en particulier les peuples européens ».

    Non seulement je ne veux pas de Colombey les deux mosquées, mais si j’en avais le courage,j’irais convertir Abd ed raman chez lui. Il ne se serait jamais venu en tête l’idée saugrenue de le faire venir ici avec toute sa smala.
    Charles de Foucault est un vrai chrétien, tandis que les organisateurs de la submersion ethnique de l’europe sont simplement des traitres à leurs ancètres qui violent le Ve commandement.

    3°) Bien que l’ex chef du FN soit l’algérie française incarnée et le grand promoteur de la france algérienne (discours de 58 à l’assemblée nationale), comment peut-on malgré tout voter FN ?
    Le FN est une grosse boule qui va faire tomber les quilles de « l’establishment' », c’est déjà ça.
    Je vote FN faute de BI, simplement « pour foutre la merde ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :