Le crédit d’impôt, l’arnaque étatiste

Le crédit d’impôt est devenu le moyen favori de nos chers hommes politiques pour inciter les gens à adopter tel ou tel comportement. Il y a eu successivement des crédits d’impôts pour les investissements dans les DOM-TOM, pour le logement locatif, pour la rénovation thermique, pour le photovoltaïque, pour la Recherche, etc. Petit démontage de cette arnaque étatique.

_mini-eolienne-31118

Pour les besoins de la démonstration, je vais prendre l’exemple de l’éolien, mais ça marche avec tous les crédits d’impôt.

1. L’Etat décide que l’éolien, c’est bien

C’est aussi le moment où l’Etat décide que le truc qui était bien avant (le photovoltaïque) n’est finalement plus aussi bien. [Ce mode de fonctionnement marche aussi avec les rebelles en Syrie et les nationalistes en Ukraine; un jour, c’est super, le lendemain, ce sont de gros méchants].

L’Etat met alors en place un crédit d’impôt pour inciter les braves contribuables à modifier leur comportement.

2. La filière se développe

Effet d’aubaine garantie, les constructeurs se développent et embauchent. Première désillusion, ces constructeurs ne sont pas forcément français. Nos impôts financent donc le développement d’industriels allemands, chinois, etc.

Mais les vrais gagnants sont les commerciaux, qui créent des entreprises de démarchage, avec discours rodé emprunté aux hommes politiques: « En installant une éolienne à votre domicile, vous pourrez réduire sensiblement votre facture d’électricité » « Ils prennent les gens par les bons sentiments : qui peut être contre les énergies renouvelables ? Et puis une petite éolienne, c’est sympathique, c’est pittoresque ».

Mais le vrai argument est que 40% des investissements sont déductibles des impôts. Et évidemment, dans le discours des commerciaux, les 60% restants seront aisément amortis par les économies de facture EDF. Pour les financements, des offres spéciales sont négociées avec Cetelem et Financo, ces sociétés qui flirtent souvent avec le taux d’usure de la Banque de France.

3. La politique heurte le mur du réel

Pour qu’une éolienne soit performante, il faut qu’elle soit à la campagne, à 20 mètres d’altitude, avec un vent qui oscille dans les 40 km/h. Elle produit alors de l’énergie convenable pour un foyer de 4 personnes, hors eau-chaude et chauffage.

Evidemment, les commerciaux oublient ce genre de détails, et vous collent des éoliennes en pleine ville, accrochés à du bâti (qui n’est pas fait pour les efforts horizontaux, mais verticaux, donc qui peut arracher un mur ou une cheminée dans une rafale), dont les prix fluctuent du simple au double (ce qui donne une idée des marges).

Le brave client, ayant foi dans la clairvoyance de son personnel politique, et trop bien élevé pour négocier les prix avec le commercial, se retrouve avec une éolienne qui ne tourne pas, pour la modique somme de 15.000 euros

4. L’Etat décide finalement que l’éolien, ce n’est pas si bien

L’annonce de l’arrêt du crédit d’impôt est faite en catimini, souvent en fin de mandat. Nicolas Sarkozy a ainsi sabordé la jeune industrie du photovoltaïque qui ne vivait que grâce aux généreuses subventions. C’est l’éclatement d’une bulle fiscale.

5. L’argent du contribuable et du budget public a été transféré dans des entreprises spéculatrices

Au final, pour une éolienne de 15.000 euros, l’Etat aura donc payé 6.000 euros et le contribuable 9.000 euros. 

A qui profitent ces 15.000 euros alors? Aux industriels, et aux commerciaux. Quel type d’entreprise va aller se jeter sur l’exploitation d’une niche fiscale? Quel type d’entreprise va lancer ses commerciaux avec des discours mensongers, des marges énormes, à l’assaut du Français moyen qui n’y comprend pas grand-chose? Globalement des gens peu recommandables qui ont un rapport distant avec le Bien Commun.

Qu’en conclure?

– Les crédits d’impôt sont des mesures qui appauvrissent l’Etat et les contribuables, créant des effets d’aubaine profitant aux entrepreneurs les plus avides;

– Tout homme politique proposant un crédit d’impôt est soit un imbécile, soit un voleur; il continue à croire qu’il peut sauver le monde avec ses mesurettes techniques, alors qu’il contribue à le couler;

– Refusez systématiquement les démarchages d’entreprises vous proposant d’investir pour bénéficier de crédits d’impôt; c’est une arnaque.

Source: Eoliennes domestiques: comment les pouvoirs publics encouragent une vaste escroquerie

Publicités


Catégories :Economie

3 réponses

  1. bonsoir oui d’accord avec tout
    je rajoute quelques précisions techniques (la carte des vents)
    car vous êtes presque trop optimiste avec vos chiffres du point no3
    http://jmespe.free.fr/electro/eol.html

    cordialement

    • Effectivement, vos chiffres à 50 mètres du sol ne font pas rêver.
      Cela ne fait que renforcer l’inefficacité des politiques incitatives menées par nos braves dirigeants…
      (et bravo pour votre blog, un peu fouillis, mais très intéressant!)

      • bonjour
        merci !!!
        oui, je « mélange » les 3 :(politique, électronique et culture)
        car finalement l’un peut soutenir l’autre ; ce billet sur l’éolien en est je crois un très bon exemple

        je prépare un autre billet sur une série TV « au plaisir de Dieu »
        dans quelques semaines….
        c’est koltchack qui m’a donné l’idée en mélangeant lui même quelques billets de musique ou de vidéo

        cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :