Les pitreries de nos oligarques

Nos élites ont décidé de se passer de notre avis. Ils ont, selon la formule de Christopher Lasch, décidé de faire sécession. Il y a deux décennies, ils s’en cachaient encore, avançant masqués. Aujourd’hui, ils ne prennent plus de telles précautions.

Remarquez que le système sait toujours choisir ses représentants

Remarquez que le système sait toujours choisir ses représentants

Quelques illustrations récentes:

l’immigration: Bernard Stasi nous vantait l’immigration comme une chance pour la France. Aujourd’hui, Claude Askolovitch nous avoue : « Il faut être le dernier des bisounours pour croire qu’une société peut devenir multiculturelle sans heurt »

l’Europe: je crois que cette expérience démocratique de nos élites les a convaincues d’arrêter de nous demander notre avis

l’avortement: le 26 novembre 1974, Simone Veil s’écriait : « nous ne pouvons plus fermer les yeux sur les 300 000 avortements qui chaque année, mutilent les femmes de ce pays, qui bafouent nos lois et qui humilient et traumatisent celles qui y ont recours ». L’INED estimait ce chiffre à moins de 60 000. Aujourd’hui, Najat Vallaud-Belkacem trouve que les propositions d’alternatives à l’IVG sont trop présentes sur le Net, et promeut un site pro-choice où… on n’a plus le choix (à rapprocher de la catégorie Immigration probablement)

le Mariage Pour Tous: le 3 novembre 1998, Elisabeth Guigou qui nous jure ses grands dieux que jamais le PACS n’entrainerait le mariage des personnes de même sexe. En 2013, elle avoue avoir « évolué sur la question du mariage ». Même chose sur PMA, GPA, qui n’auront pas la patience d’attendre 20 ans.

la Gouvernance globale: Jacques Attali « Ce traité [de Maastricht], pour lequel j’ai été moi-même, n’avait de sens qu’à douze. Aujourd’hui, il ne peut fonctionner, les règles de décisions sont inapplicables, la spéculation monétaire a rendu impossible la monnaie unique, et les gens se rendent compte que la vraie Europe, c’est à trente-cinq pays. ». Quelques années plus tard, c’est « Jérusalem capitale planétaire d’un gouvernement mondial », qui émergera suite au chaos… [Je trouve Manent et Schmitt plus pertinents sur le sujet]

Comme tous ces beaux changements ont du mal à passer (salaud de peuple), on durcit la loi, années après années. Après nous avoir vendu un avenir radieux, devant le retour du réel quinze ou vingt ans après, ils nous expliquent qu’il s’agit juste d’un cap à passer, d’une phase transitoire un peu mouvementée, mais que tout va bien dans l’ensemble. Ils ajoutent que c’était pire avant et que de toute façon il est trop tard pour faire marche arrière. Pour nous aider à passer le cap, ils ajoutent quelques articles de loi (genre abolition de la clause de conscience, pénalisation de propos discriminatoires, etc.)

Lorsque leur société aura vraiment éclaté en miettes, ils entreront dans une troisième phase qui consistera à rejeter l’intégralité de la responsabilité de l’échec sur les infâmes réactionnaires. Les deux billets récents sur Frédéric Lordon et l’éclipse des Lumières sont éclairants pour comprendre que nous sommes l’ennemi à abattre, celui qui empêche le monde de rentrer dans une nouvelle phase lumineuse. La douleur et le désordre actuels ne sont dus qu’à notre obscurantiste résistance.

Mais ils ne savent pas que cette fois-ci, on ne les lâchera pas.

PS: merci à Kolia Karamazov pour l’inspiration

Publicités


Catégories :Société

Tags:, , , , , ,

3 réponses

  1. Alors là vous tapez très haut, et c’est plutôt bien perçu. Ce destin dégueulasse dont vous parlez, c’est un peu le projet à peine dissimulé figurant derrière les dollars et aussi en haut de la déclaration des droits de l’homme?

    Cette belle carotte mondiale qui transforme une bonne sauce au vin en ketchup dégueulasse… Pas sur que les réactionnaires soient perdants à la fin. Il est possible qu’ils se fassent capoter tout seuls.

    En revanche, et vous avez raison, on accusera les réactionnaires si ça part en bille. Malhonnêtes comme ils sont, ils ne reconnaîtront jamais leur erreur. Ce sont leurs mixtures macabres à l’échelle planétaire qui causent les troubles, pas les réactionnaires qui font juste preuve de lucidité. Ces gens aiment le mensonge et la manipulation. Le pragmatisme, eux pas connaître.

    • Je ne suis pas très complotiste; je ne pense pas qu’un groupe de gens soient assez malin pour transformer aussi radicalement le monde. Le seul capable est très Malin.
      C’est sûr que les réactionnaires, attachés à leur coin de campagne, à leurs femme et enfants, ne sont probablement pas les plus grands agitateurs. Des écolos sociétaux…

      • Voilà. J’ai tendance à dire que le vrai grand comploteur, le seul à avoir une vision d’ensemble c’est Satan lui même. Sur terre nous sommes confrontés à ses valets (je réserve le terme de « valet de Satan » à ceux qui sont ses esclaves à un haut degré, mais dans une certaine mesure nous contribuons tous à l’oeuvre du diable).

        Cette vision n’est manifestement pas celle d’Alain Soral qui prête aux valets du Malin une maîtrise totale de ce qu’ils font et une vision claire et lointaine de toutes les ramifications du plan diaboliques.

        J’admets ne pas avoir de certitude sur cette intéressante question.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :