Petit guide d’insoumission fiscale (pour une vraie pause fiscale)

Puisqu’il semble établi que:

– l’État s’accapare une part immense de la richesse nationale (taux de dépense publique équivalent à 57%)

– l’État n’est pas décidé à réduire ses dépenses (hausse de 20 milliards d’euros dans le budget 2014)

– l’utilisation de cet argent laisse à désirer (20 Mds à l’Union Européenne malgré le non au référendum, subventions aux associations amies, aux manifestations culturelles douteuses, utilisation de l’outil répressif contre des manifestants et non contre les délinquants, guerres improbables de soutien aux terroristes internationaux, nouveau mécanisme de garantie des loyers, effacement de dette d’autres pays, intégration sociale de nouvelles populations, politique de santé et de couverture maladie, traitement social du chômage endémique, renflouement des banques mastodontes, explosion du coût des collectivités territoriales…)

– les économies sont prises à des endroits bizarres (politique familiale en berne, refiscalisation des heures supplémentaires, défense et police, agriculture…)

Puisqu’il semble clair:

– que l’État va continuer à dépenser plus, malgré le mur de dette que nous érigeons devant nous (nous rendant esclaves des fameux marchés tant détestés)

– que nos gouvernants ont un sérieux problème avec le réel (lui préférant une idéologie crasse des bons sentiments)

– que nous irons à la faillite, tôt ou tard, en priant que ce soit l’occasion d’un sursaut

Je ne vois pas l’intérêt de continuer à filer de l’argent à ces oligarques.

taxe

Concrètement, comme nous n’avons pas tous le courage d’affronter frontalement le système en refusant de payer nos impôts sur le revenu, voilà quelques moyens simples d’accélérer le processus:

– Payez tout en liquide, surtout dans les cafés, restaurants et petits commerces; si vous paierez toujours la TVA, une bonne partie de cet agent permettra de payer les heures supplémentaires des employés, sans fiscalité

– Proposez de payer tout ou partie des factures des artisans en liquide; la facture devrait miraculeusement baisser

– Donnez aux œuvres, n’importe lesquelles, ça vous fera un crédit d’impôt (que l’État paye 60% de votre générosité à des œuvres idéologiquement opposées à son action est en plus un délice de fin gourmet)

– Éteignez (ou même jetez) votre télévision; en plus d’économiser la redevance, les prix d’abonnements à Canal+, vous cesserez le lavage de cerveau permanent de la publicité

– Consommez moins et développez les échanges de proximité

– Vendez vos assurances-vie, massivement; en plus d’embêter l’État, ce sera une bonne décision stratégique, vu que l’État finira bien par faire faillite

Toute autre idée bienvenue dans les commentaires!

Publicités


Catégories :Budget

7 réponses

  1. Respectez scrupuleusement le code de la route

  2. Malheureusement, avec l’avènement des data centers, je crains que la technique de la terre brûlée ne soit devenue inefficace.
    Sinon je proposerais encore deux autres méthodes :
    – acheter à l’étranger : pas très sympa pour les commerçants français mais à utiliser quand il y a vraiment de l’abus au niveau des taxes, type tabac
    – acheter d’occasion, à des particuliers : c’est mauvais pour les producteurs (on s’en fout, ils sont tous Chinois) et pour la TVA

  3. Une autre idée consiste à avoir recours aux services à la personne (garde d’enfants, femme de ménage, professeur particulier, etc.). Il y a 50% de réduction ou de crédit d’impôt à la clé.

    Comme ça plutôt que de servir à payer des vacances à l’arabe qui a brulé votre voiture, votre argent servira à rémunérer un gars qui apprendra les maths à votre fiston, ou une dame qui repassera vos chemises.

    • Oui, mais quand ça n’est pas du travail au noir et que vous payez avec des chèques-emploi (sans lesquels vous n’avez pas de crédit d’impôt), cela revient très cher en charges diverses, comme pour n’importe quel employeur.
      Finalement, on n’y gagne pas, on a juste créé de l’emploi.

      • Si le prestataire de service à la personne est auto-entrepreneur, nul besoin de le payer par chèques-emploi (pour lesquels les charges ont beaucoup augmenté en janvier dernier il est vrai).
        On peut faire le calcul : si la prestation est facturée 30€, l’état vous prend 15€ d’impôt en moins et il prend environ 7,50€ d’impôt au prestataire auto-entrepreneur. En fin de compte c’est 25% du prix de la prestation en moins dans les caisses de l’état.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :