La Manif Pour Tous, acte II

Les têtes pensantes de LMPT s’activent pour imaginer une suite au mouvement.

Le premier risque est de lasser. Un combat contre le genre, la PMA, la GPA ne mobiliserait pas autant les foules, sachant que beaucoup de piétons s’interrogent sur l’efficacité des manifestations du printemps. Beaucoup de militants actifs doivent aussi reprendre le fil de leurs études. Le public enfin ne comprendrait pas le but de toutes ces mobilisations et lâcherait le mouvement.

Pourtant, ne pas continuer serait un crime. LMPT est devenu une marque, et sa capacité de mobilisation est impressionnante. Les combats à mener sont cruciaux et dépassent largement le cadre du mariage homosexuel. D’autant plus que le gouvernement est affaibli et qu’il prête le flanc à une contre attaque sur le dossier syrien. Aux grincheux qui trouvent LMPT pas assez ceci ou trop cela, il faudrait réaliser qu’il n’existe pas d’autre plateforme pour faire avancer la cause.

Pour pouvoir continuer, LMPT doit approfondir son diagnostic de la société et identifier les forces profondes qui sont à l’origine de toutes ces revendications. LMPT devrait favoriser l’émergence de nouveaux théoriciens qui soient capables de définir la colonne vertébrale idéologique de l’ennemi, d’en expliquer les conséquences et de porter ce message devant les médias.

Car cette colonne vertébrale existe. N’est il pas étrange de toujours retrouver les mêmes ennemis à chaque combat? Et les conséquences de leur idéologie sont l’abrutissement général (la destruction de l’école est trop systématique, les programmes télé trop lobotomisants), la fin de la responsabilité individuelle (ce n’est pas de la faute des délinquants, l’Etat thérapeutique qui doit prendre soin de nous et rétablir l’égalité), la fin des différences et des complémentarités (différencier, c’est déjà discriminer, les Syriens doivent devenir un autre nous, les femmes doivent devenir des hommes comme les autres), la fin de la société (plus de normes et de règles, mais l’adaptation permanente au minoritaire, l’abandon de tout surmoi castrateur, de toute transcendence), et la fin de l’enracinement (dans un terroir, dans un couple, dans une filiation,  dans l’Histoire).

Leur objectif est le rétablissement de l’homme nu, comme au jardin d’Eden, pour être libéré de l’histoire de l’humanité, pouvoir reprogrammer le code, pour que le jeune puisse buter le vieux jugé inutile, le riche exploiter le pauvre, l’homme s’émanciper de sa famille, et la créature cracher à la gueule de Dieu.

L’époque est propice au combat, il y a une prise de conscience de la jeune génération de militants (tendance UMP cathos) que le monde marche sur la tête, qu’il produit une violence inouïe sur les gens. Pour reprendre Bernanos, c’est un complot pour l’anéantissement de toute vie intérieure. De toute contemplation. De toute gratuité. De tout don.

Je me trompe peut être de diagnostic ou de combat. Mais je préfère me tromper avec Orwell, Huxley et Ratzinger qu’avoir raison avec Peillon, Coppé, Bergé et BHL.

Publicités


Catégories :Idéologie, Société

Tags:, ,

2 réponses

  1. « Les combats à mener sont cruciaux et dépassent largement le cadre du mariage homosexuel. »
    Des sites en pointe de la MPT l’ont bien co pris.
    C’est en tout cas assez clair sur Nouvelles deFrance, qui a bien élargi ses centres d’intérêt, sans laisser tomber ses « on ne lâche rien ».

  2. Je pense que ce mouvement portera du fruit. Mais peut-il toujours servir comme plateforme aujourd’hui?
    J’irai à l’université d’été ce week-end, l’occasion de me faire une opinion!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :