Chronique syrienne

Je reçois des nouvelles fréquentes de Monseigneur Nassar, évêque maronite de Damas.

Dans sa dernière missive, une histoire qui ne m’a pas laissé insensible.

Damas_400665c

« Une maman qui fuit les bombardements de son village avec quatre enfants  a été obligée au bout de cinq heures de marche dans les montagnes et les vallées, d’abandonner deux petits en route.

Elle arrive essoufflée au lieu de refuge au Liban avec les deux ainés, pleurant ses deux petits abandonnés parce qu’elle ne pouvait plus les porter…

Elle devait choisir entre la mort de tous et la survie d’une partie… Terrible choix et cruelle situation. Qu’elle est dure cette guerre.

Comment imaginer la souffrance de cette maman contrainte d’abandonner deux de ses enfants pour sauver les deux autres?

Qui aurait mieux consolé ce cœur brisé plus que Notre Dame des Douleurs ?  Cette scène déchirante rejoint Marie aux pieds de la Croix. »

Et pendant ce temps, Laurent Fabius veut livrer des armes aux « rebelles ».

Il faut dire que certains philosophes voient dans la guerre l’occasion d’étrenner leur débardeur en lin bio issu du commerce équitable.

BHL en Libye

Justice sera faite.

Publicités


Catégories :International

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :