La blague de la lutte contre le cannabis

Le trafic du cannabis représente en France environ 1 milliard d’euros de chiffre d’affaire par an, soit la moitié du marché total des drogues (source).

Contre le cannabis, la France a adopté la méthode stricte

European-cannabis-laws

European-cannabis-laws (Photo credit: Wikipedia)

Le coût de la traque par la Police se chiffre dans les 300 millions d’euros (source). Cette même police saisit environ 25% des quantités (soit environ 80 tonnes par an).

Elle déploie pour cela des trésors de renseignement (écoute, filatures) et de surveillance (maritime notamment)

Pourtant, le trafic ne diminue pas puisque les prix baissent (le gramme de cannabis a ainsi baissé de 30% en dix ans, selon l’Observatoire des Drogues et des Toxicomanies – http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/cdemarch.pdf.)

Pour résumer, la France a choisi une approche sarkozyste au problème: on s’agite, on se crée des opposants, et les résultats ne suivent pas

On a un arsenal juridique des plus stricts, on met des moyens policiers visibles, on fait des annonces tonitruantes, mais le résultat est un échec. Et une partie de la population (les consommateurs) se sentent « stigmatisés » pour un acte qu’ils ne jugent pas bien coupable.

De plus, cela permet de faire plein de contrôles au faciès pour lutter contre les revendeurs, ce qui pousse la gauche à l’angélisme et fait baisser leur crédibilité sur le sujet. Tout bénéf pour la droite.

S’attaquer aux trafiquants n’est pas la solution

Le trafic est juteux, la France pourra mettre des dizaines de milliers de trafiquants en prison que cela ne changerait rien au problème. En effet, les marges dégagées par le trafic permettent de payer 150,000 personnes en France. A ce prix, « ami, si tu tombes, un ami sort de l’ombre à ta place ».

Extraits d’un article de Lyon Capitale

Trafic cannabis

Selon une étude de Christian Ben Lakdhar, de l’Observatoire des drogues et des toxicomanies, le haschisch « emploie » entre 65 000 et 140 000 dealers, dont l’immense majorité de ces « petits métiers » gagne moins que le SMIC.

  • Ainsi, entre 689 à 1 504 semi-grossistes, écoulant 138 kilos à 302 kilos, gagneraient annuellement entre 253 et 552 000 euros.
  • En-dessous, les 6 000 à 13 000 intermédiaires, qui vendent entre 16 et 35 kilos, empocheraient entre 35 et 77 000 euros.
  • Enfin, le second intermédiaire et le vendeur final gagneraient entre 4 500 et 10 000 euros par an. Ils sont entre 58 000 et 127 000 et distribuent entre 1,6 et 3,6 kilos pour les deuxièmes intermédiaires et entre 1 et 2,5 kilos pour le dernier échelon de distribution.

En revanche, le consommateur est le maillon faible

Une répression brutale du consommateur pourrait changer la situation. La crainte de la prison ferme aurait plus d’effet sur cette population que sur les trafiquants eux-mêmes. On retrouve évidemment le problème des places de prison en France (évoqué dans un billet précédent) qui empêcherait cette politique. C’est l’approche choisie par Singapour (pas vraiment un exemple de démocratie libérale).

Pourtant, personne ne veut appliquer cette politique

On pourrait penser que la perspective de mettre en prison quelques milliers de consommateurs afin de faire réfléchir les autres n’est pas tenable politiquement.

Je pense que la vraie raison n’est pas là. Enlever 2 milliards de revenus à 150,000 personnes pourrait devenir socialement explosif.

Finalement, le fumeur de cannabis (plutôt le bourgeois blanc) paie un impôt volontaire pour le traitement social des zones « défavorisées » (pas l’Ariège, je m’entends). Et pas un gouvernement ne voudra remettre en cause cette générosité spontanée!

Publicités


Catégories :Economie, Société

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :