Le salut viendra de l’UMP, malheureusement

Je me suis récemment commis dans une attaque en règle contre le bilan de Nicolas Sarkozy, pour souligner qu’il n’avait réussi aucune avancée majeure sur bien des sujets fondamentaux. Certains lecteurs en ont conclu que je soutenais ainsi la candidature de Marine Le Pen.

Marine Le Pen ne gagnera jamais l’élection présidentielle.

Dans un cadre démocratique, avec le suffrage majoritaire à deux tours, elle n’a aucune chance. Elle pourra servir au mieux de supplétif pour un exécutif de droite, avec quelques postes de ministres à la clef. Du genre à se faire balayer au premier remaniement, à fermer sa gueule ou à démissionner, bref, à devenir le Jean-Pierre Chevènement de la droite.

Je préfère soutenir un parti qui a une chance de remporter l’élection présidentielle. Une chance assez forte même, si l’on en juge par les résultats de l’exécutif actuel.

L’UMP, dans sa forme actuelle, n’est pas un bon parti.

Le combat contre l’UMPS est un combat légitime, tant il devient impossible de distinguer ces deux partis dans la gestion du pays. On a l’impression d’aller dans le mur, probablement un peu plus vite avec le PS qu’avec l’UMP, mais la direction générale ne change pas.

L’UMP, qui semble courageuse dans l’opposition, a tendance à faire dans son froc une fois au pouvoir. Le programme du RPR en 1990 était plus qu’acceptable, les discours de Nicolas Sarkozy en 2007 souvent brillants. Les résultats, une fois au pouvoir, ont été dérisoires.

Néanmoins, l’UMP possède les structures et les ressources pour gagner des élections locales et nationales dans les quatre prochaines années. Surtout, la base militante est bien plus à droite que la plupart de ses représentants, et verrait d’un bon œil l’arrivée d’une nouvelle génération. L’UMP est donc le meilleur outil pour parvenir à nos fins.

Les primaires à Paris montrent l’exemple à suivre.

Nathalie Kosciusko-Morizet commence à s’affoler. Les 5000 inscrits pour la primaire UMP à Paris seraient majoritairement des manifestants échaudés, et ils pourraient faire payer à NKM son engagement en faveur du mariage gay. Ces militants UMP seraient déjà plus efficaces que 5000 militants FN.

L’UMP n’a pas besoin de cadres en faveur du mariage gay. Ils peuvent tous aller à l’UDI ou directement au PS. Ça n’empêchera pas l’UMP de gagner les prochaines élections. On doit maintenant pousser le raisonnement pour les immigrationnistes, les repentants, les calculateurs. Roselyne Bachelot, Franck Riester and Co peuvent faire leur bagage et rejoindre Chantal Jouanno et Jean-Luc Roméro. Bruno Lemaire et Alain Juppé réfléchiront à deux fois avant de prendre position à l’avenir.

L’entrisme à l’UMP est la solution. Quelques dizaines de militants décidés et unis peuvent faire ainsi basculer un pays entier.

La fusion doctrinale reste néanmoins à réaliser.

Des militants décidés et unis peuvent donc faire la différence. Reste que nous devons nous entendre sur un corpus idéologique de base. Nous ne pourrons pas parvenir à un accord sur tout, et il serait contre-productif de chercher la pureté idéologique chez notre voisin et de passer son temps à la combattre. Vu le déchainement des forces qui nous combattent, il serait pourtant possible de s’entendre sur quelques principes de base.

J’essaierai de détailler ces quelques principes dans de futurs billets.

Publicités


Catégories :Idéologie

2 réponses

  1. L’UMP a dissous le RPR dans l’UDF…
    Ce qui a permis au FN de se développer.
    Mais avec la diabolisation du FN par la gauche et les médias, impossible pour l’UMP de s’allier avec le FN qui est en fait une machine à perdre crée par le PS.
    Trop à droite l’UMP est traitée de fascisme et de rapprochement avec le FN, trop au centre l’UMP ouvre un boulevard au FN….
    Seul avec un leader comme Sarkozy en 2007 qui arrive à rassembler toutes les droites cela peut passer…
    Mais il a déjà fait le coup une fois, pas sur que ça remarche…
    Fillon candidat, un bon centriste, c’est l’échec assuré. Copé plus à droite mais peu crédible ça ne sera pas mieux…
    Il y aurait pourtant la place pour une grande droite en France, qui couvrirait une majorité du FN et la droite de l’UMP, l’ex RPR…
    Pour la première fois de ma vie l’avenir me fait peur…

  2. en tout cas moi en 2017 je ne me fais plus avoir par l’UMP et le PS je vote Morsay adusb http://www.adusb.com/post/51133088885/ump-un-parti-raciste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :