Quand un rebelle syrien mange le coeur d’un homme…

Les Nations-Unies, les États-Unis et l’Europe dénoncent avec raison les images montrant un rebelle syrien prenant le cœur d’un ennemi et le dévorant (lien ici).

Il faudrait que nos tenants des droits de l’homme, de la tolérance, du progrès et de la raison prennent quelques cours d’histoire.

Le 23 juillet 1789, Louis Bénigne Berthier de Sauvigny, Intendant de Paris, fut massacré par la foule.

Arrivé sur la place, Louis Bénigne fut percé de mille coups, son corps dépecé, son cœur arraché. Sa tête, comme celle de son beau-père transportée au bout d’une pique à travers Paris. Le peuple, qui s’était rappelé, avait rempli de foin la bouche de Foulon

Berthier - Foullon

Un des assassins de Louis Bénigne, après lui avoir arraché le cœur, mordit dedans. Lafayette (le BHL de l’époque) démissionna alors de son poste de chef de la Garde Nationale.

Plusieurs parallèles intéressants:

1. La foule de juillet 1789 est en tous points comparable aux rebelles syriens. Ce sont les gentils, ils portent les idéaux de justice, démocratie et de progrès, ils se battent à mains nues contre un oppresseur sanguinaire

2. Ils sont soutenus par toute l’intelligentsia de l’époque, dont le duc d’Orléans, qui détiennent le pouvoir économique

3. La victime, Berthier de Sauvigny, fut accusée d’avoir préparé l’invasion de Paris par l’armée, et d’avoir ponctionné dans les caisses des sommes considérables. Les accusateurs disaient en avoir les preuves, après avoir retrouvé ces plans et documents sur la victime au moment de son arrestation (quelle chance, ça ma rappelle les plans d’usines chimique et nucléaire de Saddam Hussein)

4. En regardant de plus près la biographie de ce M. Berthier de Sauvigny, on se rend compte qu’il avait commencé un cadastre de Paris et de ses environs (visible aux archives), si détaillé qu’il devait permettre la juste imposition de tous, et surtout des grands seigneurs et autres grands fermiers

Berthier - livre

5. La victime laissait une veuve et huit enfants en bas âge. Paix à son âme.

Berthier - portrait

Publicités


Catégories :Histoire, International

Tags:, , , , ,

4 réponses

  1. On dit pas « rebelle », on écrit « non violent.

Rétroliens

  1. Environ 1% des crimes et délits envoie leurs auteurs en prison… | La droite d'avant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :